un bureau avec un ordinateur portable et une lampe

Télétravail : les nouveaux enjeux

Du jour au lendemain, la France a dû s’adapter à un nouveau mode de fonctionnement : le télétravail forcé et le confinement. Si certains travails sont impossibles à réaliser en télétravail (mécaniciens, vendeurs en boutique, etc), d’autres métiers sont plus enclins à le faire.

Néanmoins, pour des questions d’organisation et surtout de mœurs, le télétravail ne comptait qu’un faible pourcentage dans te temps de travail de chacun. Alors, cette crise sanitaire du Covid-19, a nécessité pour plus d’une entreprise de devoir s’y mettre. Plusieurs d’entre elles n’étaient pas prêtes, et ne disposaient pas du matériel nécessaire à leurs employés.

Mais après deux mois et confinement, et à l’heure du déconfinement, les mentalités ont évolué à ce sujet. Alors, quels sont les nouveaux enjeux de cette période ?

Pour les entreprises : plus besoin de bureaux ?

La question peut largement être posée. L’ensemble des salariés de France se sont installés (confortablement ou pas) un espace de travail à la maison. Avec le déconfinement et à l’approche de la période estivale, de nombreux employés ne sont pas retournés dans leur bureau, à la demande des employeurs. Nous nous retrouvons avec des bureaux vides sur une longue période, tout en gardant de la productivité. De plus, certains bureaux valent une fortune à la location, on pense notamment aux bureaux dans les beaux quartiers parisiens.

Alors, serait-ce l’heure de faire des économies ? Pour les plus grandes entreprises avec plus de 20 salariés, la question est délicate. Mais pour les plus petites entreprise, le sujet peut être abordé, surtout celles qui fonctionnent en « full remote ».

On ne pourra pas dire si toutes les entreprises vont s’y mettre, mais il est clair que certaines s’y sont déjà mis. Nous verrons les premiers résultats concrets après l’été.

Pour les salariés : moins de stress, plus de productivité ?

La gestion des ressources humaines dans une entreprise est toujours délicate. Le bien-être des salariés est en vogue depuis plusieurs années maintenant : horaires ajustés, coachs nutritionnels et sportifs, team-buildings, etc. Tout est fait pour que le salarié ne fasse pas de burn-out et se sente à l’aise pour travailler efficacement.

Avec le confinement et le télétravail forcé, une majorité de français y ont trouvé leurs comptes, sauf ceux qui devaient gérer les enfants en même temps. Parmi les éléments positifs, nous retrouvons : moins de fatigue dû au transport, moins de pression des employeurs dû à l’environnement de travail, les économies réalisées, etc. Bref, les avantages sont nombreux et font réfléchir sur les bienfaits du télétravail.

Pour les propriétaires des bureaux : un horizon flou

Il est certain que les propriétaires d’espaces de travail peuvent s’inquiéter sur cette évolution, si elle a lieux. La fuite des entreprises de leurs bureaux peut conduire à d’importantes pertes financières pour les investisseurs immobiliers.

A côté de cela, le développement des espaces de coworking pourrait connaître une belle croissance. Les salariés qui ne retourneront pas sur leur lieu de travail vont privilégier de se rendre dans l’espace de travail le plus proche de chez eux, aux frais de leur employeur, éventuellement.

Une chose est sure, cette crise sanitaire nous a forcé à revoir le sens de nos priorités et de nos besoins réels. Le temps nous dira si quels enjeux ont été confirmé ou infirmé.

Laisser un commentaire